PROFANE

Il y a trois ans, Charlotte Halpern WW et Bertrand Houdin, associés et directeurs artistiques du studio de création Anamorphée, ont désiré donner forme à une revue papier dédiée à l’amateur ; étymologiquement à « celui qui aime ». Profane est né de cette inspiration : suivre l’élan du passionné, de l’admirateur fervent, du collectionneur, du créateur buissonnier et accueillir toutes les formes et les couleurs de son engouement.
Cette revue semestrielle, loin de l’actualité culturelle et des tribunes officielles, articule ainsi son enjeu éditorial : aller à la rencontre de celles et ceux dont le centre d’intérêt se tient à l’écart d’un enjeu professionnel mais nourrit un rapport au monde et à la création inspirant. Profane fait appel à des auteurs, journalistes, commissaires d’exposition, photographes, dessinateurs, artistes, afin qu’ils mettent leur talent et leur expertise au service de ces figures profanes et des pratiques amateurs.
Depuis six numéros, avec Carine Soyer à la rédaction en chef de ses 220 pages et quelques 20 rubriques, Profane, tel un miroir tendu au monde, permet de penser différemment ce que peut-être l’engagement humain, symbolique, affectif, créatif, artistique.
Prochain rendez-vous en juillet à Arles lors des Rencontres de la Photographie et septième numéro à venir en novembre 2018.

 

revueprofane.com

Wise Woman: Charlotte Halpern