ALICE
VAILLANT





Une interview de 
Emmanuelle Hutin


Alice Vaillant est la directrice artistique de Vaillant, la marque qu’elle a fondée il y a presque 4 ans. Pour Wise Women, elle participe au jury de l’appel à projets dans la catégorie Mode et Design.


Comment en vient-on à créer sa marque ?

J’ai un parcours atypique. J’ai été danseuse classique, à l’Opéra de Paris pendant toutes mes études. J’étais partie à Montréal pour danser mais j’ai finalement arrêté la danse à 18 ans et j’y suis restée pour faire des études de mode. Ensuite un master à Paris et des stages aux studios de Nina Ricci et Jean-Paul Gaultier.

J’avais en tête depuis longtemps l’idée de monter ma marque. J’ai commencé à travailler une collection toute seule chez moi et progressivement ça a pris de l’ampleur.

Ta marque a en effet très vite décollé, en plus dans un secteur hyper concurrentiel. Comment tu l’expliques ?

En 2021, grâce aux réseaux sociaux, j’ai été acheté par un retailer multimarque, SSense, où j’ai été repérée par plusieurs stylistes qui s’occupent de stars comme Kylie Jenner. Et j’arrive à un moment où les femmes ont peut-être envie d’avoir des vêtements qui leur ressemblent plus, dans lesquels elles se sentent fortes. Tout cela a contribué à ce que ça décolle.

L’univers de ta marque en quelques mots ?

Je crée un vestiaire complet, hybride, rempli de sensualité, de force et de poésie. Je travaille beaucoup les codes classiques féminins que je revisite d’une façon plus contemporaine, libérée. Le travail de la bande de dentelle en est une signature.

Comment as-tu entendu parler de Wise Women ?

Nathalie Dufour m’en avait parlé. Puis j’ai rencontré Marie Schneier dans un tout autre contexte. D’en parler avec elle m’a donné envie de rejoindre les Wise Women. Quand j’ai commencé ma marque, je ne pensais pas devoir faire face à autant de critiques, notamment des réflexions me jugeant antiféministe. Même si cela m’a aidé à définir ce que je voulais vraiment dire, monter sa marque c’est aussi se retrouver très exposée et assez seule. Pour moi, c’est hyper important d’aider des jeunes qui veulent se lancer.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de participer au jury de l’appel à projets ?

J’ai toujours choisi les personnes dont j’allais m’entourer, en essayant de ne pas rester bloquer sur le CV et la recherche des meilleures écoles. Au contraire, le plus important pour moi est de rencontrer les gens, de voir leur personnalité, leurs motivations. Et parfois on peut avoir de belles surprises. Je vais essayer d’apporter ce cheminement là au jury, je pense qu’on peut arriver à tout avec de la détermination, avec quelque chose de fort en soi.

Des attentes envers Wise Women ?

Pouvoir rencontrer des femmes inspirantes et échanger, j’aimerais aussi pouvoir aider à mon tour.

Tu as rencontré des femmes qui ont joué le rôle de mentor dans ton parcours ?

Dans ma famille, je suis entourée de nombreuses de femmes fortes et indépendantes. Au quotidien, il y a beaucoup de femmes qui m’inspirent, voire qui me font rêver par ce qu’elles ont accompli.

Trois coups de cœur artistiques à partager avec les Wise Women :

L’exposition de Judy Chicago à New-York
Le ballet de Crystal Pite à L’opéra de Paris
Côté mode Bianca Saunders qui a gagné de l’ANDAM pour sa mode homme et Nensi Dojaka qui a gagné le prix LVMH.

Trois femmes, contemporaines ou non, que tu aimerais rencontrer :

Miucca Prada, Charlotte Perriand, Beyoncé.

Alice m’avait donné rendez-vous dans les locaux de Vaillant, je prolonge l’interview pour regarder ses créations et laisser passer ma main sur ses mailles, dentelles, et vêtements fluides qui donnent très envie.


DEMANDE D’ADHÉSION ︎