WELL
WELL
WELL


MARIE
MAERTENS





WELCOME...

Marie Maertens, critique d’art, journaliste et commissaire d’exposition indépendante.

En ce moment, développe le projet « The Surface of the East Coast » à New York.


WOW!
Un coup de cœur.
La ville de Los Angeles, que j’ai redécouverte récemment et dans laquelle de nouvelles galeries ouvrent et de plus en plus d’artistes viennent s’installer en provenance de New York. Le temps y est plus lent et laisse de l’espace à la réflexion.


WELL-SPOKEN
Bien parlé. Une citation ?  
J’en ai beaucoup, mais j’ai été élevée avec cette phrase de Boileau “Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément.”

Mais comme parfois, on évolue dans sa pensée, je cite également “Souvent Femme varie !” J’aime bien avoir l’appui de François Ier pour mes changements d’avis !



WIND

Du vent ! Qu’est-ce qui te mets hors de toi ?
Le jugement en général. Les gens ont peur de la liberté, ou de l’indépendance farouche, et ils jugent. Ce qui m’énerve considérablement.



WAVE 
Sur quelle vague surfes-tu en ce moment ?
Je développe dans mes expositions des dialogues inter-générationnels ou entre des contrées différentes. J’aime cette idée de nourriture commune et en constante évolution, comme en rhizome.


WIRED
À quel point es-tu connectée ?
J’avoue que j’aime bien Instagram, qui est devenu, en quelques années, le plus influent outil de communication au monde.



WATERPROOF
De quoi te protèges-tu ?
Je suis souvent au deuxième degré, voire au troisième ou au quatrième. Cela peut laisser penser que je me fous des gens, mais en réalité je me moque surtout de moi-même.



WITTY
Spirituelle ?
Mystique plus que spirituelle. Rentrer en communion avec les esprits invisibles de la nature.



WORLD-BUILDER
Qui t’inspire pour refaire le monde ?
J’avoue que je peux admirer des femmes fortes, comme Christine Lagarde, Theresa May, Angela Merkel ou Martine Aubry, mais elles ont souvent mauvaises réputations…
Pourtant, il faut bien imaginer l’intelligence, la pugnacité et la confiance en soi, en apparence sans faille, pour qu’elles puissent imposer leur carrière et leurs idées, notamment dans le monde très fermé et phallocrate de la politique.



WISE
Un conseil ?
“Ce qu’on te reproche, cultive-le, c’est toi-même” Cocteau



WISH
Un vœu ?
Qu’on puisse être féministe, car c’est une pure évidence, et sexy ! La mannequin-intellectuelle Emily Ratajkowski va dans ce sens…